Force Vitale

Les fruits et la perte de poids

fruit
Les fruits font partie des aliments qui favorisent la perte de poids
La perte de poids est un sujet très discuté. De ce fait, on trouve malheureusement toutes sortes d’informations et son contraire. En particulier, concernant les fruits. Certains vous diront que les fruits sont à éviter dans le cadre d’une perte de poids. Ils contiendraient du sucre et feraient grossir. Mais ce que la plupart des gens ignorent c’est que le « sucre » des fruits ne se comporte pas comme le sucre blanc qu’ils mettent dans leur café. On va essayer de voir ensemble pourquoi les fruits font partie des aliments idéaux pour mincir.

Comment les fruits aident à mincir ?

Le principal facteur de la prise de poids

L'hormone de l'insuline
L’insuline est l’hormone de la prise et de la perte de poids. Quand le corps sécrète de l’insuline, les sucres présents dans le sang sont stockés sous forme de glycogène (foie et muscles) et dans les réserves de graisse (triglycérides). Mais quand les taux d’insuline sont bas, le glucagon est sécrété et va provoquer la néoglucogenèse. En réalité, plusieurs facteurs provoquent une hausse de l’insuline. Parmi les plus importants, on trouve : l’hyperglycémie et la production de cortisol.
Si on veut garder des taux d’insuline bas et laisser la place à l’hormone du glucagon, il apparaît évident de privilégier des aliments à charge glycémique basse et modérée. Ainsi, les sucres raffinées, céréales et féculents font partie des aliments qui élèvent rapidement la glycémie. Et les protéines dans une moindre mesure.

Pourquoi les fruits sont idéaux pour mobiliser ses graisses

Une charge glycémique faible
Quasiment tous les fruits qui existent ont une charge glycémique faible. De ce fait, ils sont donc parfaitement adaptés pour garder des taux d’insuline bas. De base, les fruits sont faibles en glucides (inférieur à 20% la plupart du temps). De cette façon, ils contiennent peu de glucose et de fructose. De plus, les fibres vont ralentir l’absorption de celui-ci au niveau de la barrière intestinale.
Les fruits sont hypocaloriques
Composés à 70-85% d’eau, les fruits sont très peu caloriques. Comme l’estomac n’est pas extensible, ils vont très vite nous rassasier. De ce fait, ils vont permettre de réaliser un déficit calorique sur la journée.  Au plus, on intègre de fruits en % dans son alimentation, au plus on augmente ce déficit calorique. Il suffit de voir l’état de maigreur de la plupart des frugivores pour s’en convaincre.

Limites à la consommation de fruits

Attention, tout le monde n’est pas capable et ne devrait pas consommer une grande quantité de fruits. Cela va dépendre de notre capacité d’oxydation des acides faibles des fruits. Certaines morphologies et terrains physiologiques supportent mal les fruits. Chez ces personnes, la perte de poids n’est souvent pas souhaitable. De plus, elle peut aussi s’accompagner d’une déminéralisation, frilosité et de problèmes de vitalité. Finalement la capacité d’une personne à consommer un certain seuil de fruits va dépendre de la qualité du fruit et du terrain physiologique de la personne.
Le terrain physiologique de la personne doit être suffisamment robuste. En fait, c’est la réserve minérale et la capacité pulmonaire qui sont très importantes. Mais aussi, l’activité physique et l’exposition au soleil par exemple.
Concernant le fruit, il faut également se poser plusieurs questions. Le fruit est-il bio et mûr ? Comment a t-il été stocké ? Est-ce qu’il est de saison et local ? Car tout cela va influencer l’acidité du fruit. Au plus, un fruit est riche en acides faibles, au plus il est compliqué de le digérer.

Abonnes toi à la newsletter

Des mails quotidiens pour mincir en gagnant la santé

les mails privés force vitale
Cliques pour t'abonner
more