Force Vitale

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas ?

#2 la privation

règle : ne t'interdis rien
Exclure des aliments est une des caractéristiques les plus fréquentes des régimes

La plupart des gens pensent que le problème pour perdre du poids vient d’un seul élément, le gras seulement. Le sucre seulement. Ou la viande seulement. Ça a donc donné naissance à toute une série de régimes monstrueux basé sur l’exclusion. Les régimes qui excluent un aliment ou une catégorie de nutriment tu en connais sûrement pleins : le régime low-carb, le régime cétogène, le régime végétarien, le régime hyper protéiné.

On va voir dans cet article pourquoi le fait d’exclure des choses de son alimentation pendant une période indéterminée peut conduire à de véritables perturbations pour la santé et même aller à l’encontre de la perte de graisse.

Qu’on s’entende bien à propos de la définition. On considère, dans cet article, un régime privatif celui qui exclue un aliment ou une catégorie de nutriment pendant une longue période.

Tous les nutriments ont leur rôle

Autant personne n’est d’accord quand il s’agit de décrire l’alimentation idéale pour mincir, autant tout le monde est d’accord pour dire que pour vivre en bonne santé, le corps a besoin de TOUS les macronutriments : Protéines, Glucides et Lipides.

Il faut bien rappeler quelque chose de fondamental.
Chaque nutriment apporte quelque chose de spécifique pour le bon fonctionnement du corps. Pour résumer très grossièrement les choses.
Les protéines apportent les acides aminés pour la construction des tissus et des muscles. Les glucides apportent le carburant idéal pour nourrir les cellules. Et les lipides apportent principalement les acides gras pour fabriquer les hormones et les membranes cellulaires.
C’est comme bâtir une maison. On a besoin de tuiles pour le toit, des briques et du ciment pour le mur et d’un homme avec de l’énergie pour construire le tout. A priori, si il manque les briques, on ne pourra pas bien construire la maison
Alors que se passe t-il si on arrête d’apporter à notre corps une partie des éléments essentiel dont il a besoin pour fonctionner

Les problèmes physiologiques

Se priver d’une catégorie de nutriment peut conduire à la carence nutritionnelle
Pour le corps c’est pareil, s’il manque une catégorie de macronutriments. Soit le corps arrive à trouver en lui l’élément manquant, soit il n’y arrive pas et les carences apparaissent. Ainsi, son fonctionnement sera réduit, ralentir et à long terme endommagé.
Prenons un exemple qui touche typiquement les hommes pour comprendre.
Exemple : le régime pauvre en graisse
Le régime « low fat » (pauvre en graisses) est un régime qui exclue ou réduit énormément les quantités de lipides autorisées.
régime cétogène
Voici 2 informations à propos du rôle des lipides qui devraient nous faire réfléchir.
Info n°1 : 90% des cellules grises de notre cerveau sont constitués d’acides gras (Oméga 3). Ces oméga 3 proviennent des lipides de notre alimentation (huile d’olive, huile de lin, poissons gras..). Alors on peut facilement imaginer la catastrophe si on décide d’arrêter de consommer des lipides pour le reste de notre vie !

Info n°2 : La testostérone est l’hormone de l’énergie, de la chaleur, de la puissance sexuelle et qui participe à un métabolisme haut. Elle est synthétisée et fabriquée par le corps à partir des acides gras et donc des lipides que nous mangeons. Une personne qui a un haut taux de testostérone va donc avoir tendance à brûler plus vite ses graisses. Imaginons maintenant qu’on adopte le régime en s’interdisant les lipides pendant plusieurs semaines, plusieurs mois et mêmes des années… Notre organisme a t-il les réserves pour continuer à synthétiser la testostérone ? Pendant combien de temps ? Et une fois qu’il n’en a plus les capacités, que va t-il se passer ? La libido, le métabolisme, la perte de graisse, l’énergie disponible… tout le fonctionnement du corps a de grandes chances d’être perturbé.

Si on souhaite perdre de la graisse sans endommager sa santé et en gardant sa vitalité et son énergie, on peut déjà en conclure une chose.
Tout régime ou forme de consommation alimentaire qui exclue une catégorie de macronutriment pendant une durée indéterminée a très peu de chance d’être une solution de santé durable.

Les problèmes psychologiques

Se priver d’un aliment en particulier peut générer un grand stress : la frustration
Un autre aspect où les régimes excellent c’est la privation d’un aliment ou d’une famille d’aliments en particulier. Le chocolat, les féculents ou certains fruits par exemple.
règle : ne t'interdis rien
L'interdiction est très courante dans certains régimes
Le premier effet est psychologique : frustration, stress, anxiété...
Les effets sont donc d’abord psychologiques. Si il y a interdiction, on risque de développer de la frustration. Et si on est frustré, on se sent mal. On est tenté de craquer et de dévorer à la moindre occasion l’aliment interdit. C’est le début pour développer des troubles alimentaires comme l’anorexie, la boulimie ou l’orthorexie. Merci le régime !

Mais les effets ne restent malheureusement pas juste dans la sphère psychologique !  Quand on parle de santé holistique, on sait pertinemment que tout est lié : pensées, corps, énergie.

Alors, une fois que le stress et la frustration se sont installés dans nos pensées, on peut voir apparaître des symptômes au niveau du physique. 

Comment est-ce possible ? Voici un exemple qui te parlera.
La nature de nos pensées influencent la sphère physiologique

Dans son livre “The Upside of Stress: Why Stress Is Good for You, and How to Get Good at It” la psychologue de l’université de Stanford Kelly McGonigal nous raconte une expérience qu’elle a menée pour montrer les effets de la psychologie sur la prise de poids.

les effets du stress peuvent être bénéfiques ou dévastateurs selon les cas
Professeure à Stanford, K. McGonigal s'intéresse aux effets du stress sur la physiologie et l'organisme

Le test a été mené sur 2 groupes de femmes de ménage d’un grand hôtel pendant plusieurs semaines. Chaque début de semaine, on montre au premier groupe une vidéo qui montre les aspects négatifs du métier de femme de ménage. Que ce métier est très dur physiquement, usant pour le corps et stressant. Au deuxième groupe, on montre une vidéo qui met en avant le bon côté du métier de femme de ménage. Que ce métier permet de brûler beaucoup de calories et de se maintenir en forme physiquement.

On a mesuré les tensions artérielles, les poids, les pourcentages de masse grasse et d’autres constantes physiologiques des 2 groupes de femmes au début et à la fin de l’expérience. 

Résultat : les femmes de ménage du deuxième groupe avaient toutes perdu du poids et leur santé s’était amélioré alors que celles du deuxième groupe s’était dégradés.
Ce n’est qu’un exemple parmi de nombreux autres. Mais on peut retenir de cela, une chose : nos pensées, notre état d’esprit, notre façon d’appréhender les choses a une influence DIRECTE sur notre corps.

Conclusion : il faut faire attention avec le concept de privation

On a tous un ou une amie qui est très décomplexé vis à vis de la nourriture, qui ne fait pas forcément très attention à ce qu’il mange et qui pourtant est mince et se porte bien. Et bien, cela n’est sûrement pas du au hasard…
Les deux clés qu’on peut retenir de cet article sont donc les suivantes :

Alimentation variée

Favoriser une alimentation variée qui inclut les 3 familles de macronutriments et surtout riche en micro-nutriments.

Liberté et positivité

Eviter les situations de contraintes, dans l’absolu ne rien s’interdire et garder un esprit détendu vis à vis de son alimentation avec le moins de culpabilité possible.
Les effets physiologiques et psychologiques de la privation sont généralement néfastes

Chacun est libre de faire ses propres choix. Cependant, il faudrait toujours avoir à l’esprit que la privation à longue durée peut engendrer des problèmes physiologiques (carences), psychologiques (stress, frustration). Or, si notre souhait est de mincir en santé, il faudrait donc essayer de conserver une alimentation variée et non restrictive.

Tant que l’on consomme des produits aussi naturels, peu transformés, frais et riches en micro-nutriments que possible, il me semble qu’on est déjà dans la bonne direction.

more