Force Vitale

Comment les antioxydants vous aident à rester en bonne santé

Les antioxydants sont les gardiens de votre santÉ

rôle des antioxydants

Les antioxydants jouent le rôle de protecteur dans notre organisme. Leur rôle est de combattre un phénomène qui s’appelle l’oxydation et qui génère ce qu’on appelle des radicaux libres dans notre corps. Ces radicaux libres sont particulièrement nocifs s’ils ne sont pas neutralisés et se développent de façon incontrôlée. Il se trouve que le corps est en mesure de gérer les radicaux libres. Seulement, le mode de vie moderne favorise le développement des radicaux libres et empêche même parfois leur neutralisation. Dans cet article, nous allons voir le rôle des antioxydants dans la lutte contre les radicaux libres.

La génération des radicaux libres avec le phénomène d'oxydation

radicaux libre
Un radical libre est une molécule ayant perdu un électron sur sa couche externe. On appelle ce phénomène « oxydation ». Or il se trouve que cet état est particulièrement instable d’un point de vue énergétique. Dans la nature, les radicaux libres vont donc chercher à tout prix à attirer un électron pour compléter leur couche externe. Ceci les rend agressif vis à vis des autres molécules voisines à qui ils vont tenter de « voler » un électron. Ils vont par exemple attaquer les membranes cellulaires des cellules voisines.
stress oxydatif

Le système de protection du corps contre les radicaux libres

Système interne : les enzymes

L’organisme possède de plusieurs enzymes qui empêchent la production de radicaux libres ou les interceptent arrêtant ainsi la réaction en chaîne. Voici quelques exemples d’enzymes : la superoxyde dismutase cytoplasmique, la superoxyde dismutase mitochondriale, la catalase, la glutathion peroxydase, la glutathion oxydase et la glutathion réductase. L’activité de ces enzymes est conditionnée entre autres par la disponibilité en oligo-éléments (cuivre, zinc, manganèse, fer, sélénium) qui nous proviennent de l’alimentation. En ce sens, une carence en oligo-éléments peut mener à une faible activité enzymatique et favoriser le développement des radicaux libres.

Système externe : l'alimentation

L’organisme possède également un système de protection qui provient de l’extérieur ou plutôt de notre alimentation. En effet,  il s’agit des antioxydants solubles dans les graisses (vitamine A, vitamine E, vitamine D, coenzyme Q10, caroténoïdes) ou dans l’eau (vitamine C, acide folique, flavonoïdes, etc.).

Au final, pour avoir une bonne protection antioxydante, nous avons principalement besoin de nutriments antioxydants (cuivre, manganèse, zinc, fer, sélénium, vitamine A, C, D, E, acide folique, bêta-carotène) et de composés phytochimiques antioxydants (flavonoïdes, caroténoïdes, indoles, composés soufrés, etc.) ainsi que d’autres molécules, comme la coenzyme Q10.
pyramide des antioxydants
La pyramide des antioxydants

Où sont les antioxydants ? Lesquels sont les plus puissants ?

La première chose à constater est que le système interne de l’organisme est fondamental dans la lutte contre les radicaux libres. Le pouvoir antioxydants des enzymes comme SOD ou Glutathion est très supérieur aux antioxydants apportées par l’alimentation. Il semble donc que la priorité est le bon fonctionnement de ces enzymes. Or nous avons vu que celui-ci dépend de l’apport d’oligo-éléments (zinc, cuivre, fer, manganèse et sélénium).

Or quels sont les meilleures sources d’oligo-éléments ? Ce sont les produits animaux. En particulier, la viande rouge et les fruits de mer.

Pour ce qui est des vitamines liposolubles (A, D et E), c’est encore pareil. Les produits animaux surclassent les autres catégories d’aliments. Par contre, en ce qui concerne les polyphénols et caroténoïdes les végétaux sont effectivement plus riches (oléagineux, légumes, fruits, baies..). Mais comme nous l’avons vu leur pouvoir antioxydants est plus faible. Leur pouvoir d’action est donc moins grand.

Jérémy Dalzon

Ingénieur (comme Michel Houellebecq), titulaire d’un diplôme de praticien en Naturopathie (formé par Carol Panne), Jérémy a choisi un champ d’étude particulièrement clivant (il ne l’a jamais autant été que ces derniers temps) : la santé naturelle.

more